Sauter la barre de navigation du haut Passer au contenu principal
Homme qui regarde son téléphone.

Stratégies d'opérations sur options

Dans la présente section, nous analyserons trois stratégies d'options auxquelles les investisseurs ont souvent recours, et qui varient selon les besoins de leurs portefeuilles et leurs perspectives à l'égard d'une action donnée.

Les contrats d'option ont une durée de vie limitée. Règle générale, ils s'étendent sur de courtes périodes (30, 60 ou 90 jours). Par conséquent, n'oubliez jamais que vous avez peu de temps pour appliquer votre stratégie.

Examinons des scénarios courants en matière d'options afin de les expliquer davantage.

Nota : aucun exemple ne tient compte des commissions.

Options d'achat

Analysons un exemple d'option d'achat. Lors de vos recherches d'options d'achat sur une action, vous pourriez voir des lettres et des chiffres ressemblant à :

ABC 031519 10 C

Regardons de plus près...

ABC = le symbole boursier

031519 = la date d'expiration, soit le 15 mars 2019

10 = le prix d'exercice de 10 $ auquel le contrat d'options est exerçable

C = Achat (call)

Contexte :

Disons que l'action de la société ABC se négocie à 10 $, et que vous jugez que ce cours va augmenter à court terme, mais que vous ne voulez pas nécessairement investir dans ce titre. Vous pourriez acheter une option d'achat. Généralement, les options coûtent une fraction du prix de l'action à laquelle elles se rapportent.

Stratégie : acheter une option d'achat

Vous décidez d'acheter un contrat d'option d'achat sur l'action de la société ABC en fonction d'un prix d'exercice de 10 $. Il expire dans 90 jours. (1 contrat d'option = 100 actions de la société ABC)

L'option d'achat coûte 2 $ (montant qu'on appelle également la « prime ») pour un contrat. Vous paierez donc 200 $ (soit la prime de 2 $ x 1 contrat x 100 actions). Vous avez maintenant le droit d'acheter 100 actions de la société ABC au prix de 10 $ chacune, jusqu'à l'expiration du contrat, peu importe le prix courant de l'action sur le marché.

Voici un résumé de la situation :

Résultats possibles :

  1. Comme vous l'aviez prévu, le cours de l'action augmente – dans le cas présent – à 14 $. En tant que détenteur de l'option d'achat, vous pourriez vendre votre contrat et encaisser un profit (le contrat est de 4 $ dans le cours, puisqu'il est supérieur au prix d'exercice de 10 $). Sinon, vous pourriez choisir d'exercer votre option et d'acheter l'action sous-jacente à 10 $. Votre coût par action serait de 12 $ (soit le prix d'exercice de 10 $ + la prime de 2 $ que vous avez déjà payée). C'est une bonne affaire! En gros, vous achèteriez l'action à un escompte de 2 $ par rapport à son cours de 14 $ sur le marché.
  2. Au lieu de prendre de la valeur, le cours de l'action tombe pour s'établir à 9 $. Ce n'est pas ce que vous aviez prévu. En tant que détenteur de l'option d'achat, vous ne choisiriez pas d'exercer votre option pour acheter l'action à 10 $, le cours du marché étant désormais moins élevé. Si l'option devait expirer en étant hors du cours, le contrat perdra toute sa valeur. Votre perte maximale serait la prime de 200 $ que vous avez payée pour acheter le contrat d'options.

Options de vente

Analysons une stratégie d'option de protection de vente. Lors de vos recherches d'options de vente pour protéger une action en votre possession, vous pourriez voir des lettres et des chiffres ressemblant à :

ABC 031519 10 P

Regardons de plus près...

ABC = le symbole boursier

031519 = la date d'expiration, soit le 15 mars 2019

10 = le prix d'exercice de 10 $ auquel le contrat d'options est exerçable

P = Vente (Put)

Contexte :

Disons que l'action de la société ABC se négocie à 10 $, et que vous croyez que l'action perdra de la valeur à court terme. Vous détenez l'action, mais vous ne voulez pas la vendre. Vous pourriez acheter une option de vente, qu'on appelle également une option de vente de protection.

Stratégie : acheter une option de vente

Vous décidez d'acheter un contrat d'option de vente sur l'action de la société ABC en fonction d'un prix d'exercice de 10 $. Il expire dans 90 jours. (1 contrat d'option = 100 actions de la société ABC)

L'option de vente coûte 2 $ (montant qu'on appelle également la « prime ») pour un contrat. Vous paierez donc 200 $ (soit la prime de 2 $ x 1 contrat x 100 actions). Vous avez maintenant le droit de vendre 100 actions de la société ABC au prix de 10 $ chacune, jusqu'à l'expiration du contrat, peu importe le prix courant de l'action sur le marché.

Voici un résumé de la situation :

Résultats possibles :

  1. Comme vous l'aviez prévu, le cours de l'action diminue – dans le cas présent – à 6 $. En tant que détenteur de l'option de vente, vous pourriez vendre votre contrat et encaisser un profit (le contrat est de 4 $ dans le cours, puisqu'il est inférieur au prix d'exercice de 10 $). Sinon, vous pourriez choisir d'exercer votre option et de vendre l'action à 10 $, prix supérieur à celui du marché. Votre produit net par action serait de 8 $ (soit le prix d'exercice de 10 $ – la prime de 2 $ que vous avez déjà payée), ce qui signifie que vous vendez l'action 2 $ de plus que le cours du marché, qui est de 6 $.
  2. Au lieu de perdre de la valeur, le cours de l'action passe – dans le cas présent – à 11 $. En tant que détenteur de l'option de vente, vous ne choisiriez pas d'exercer votre option pour vendre l'action à 10 $, puisque vous feriez plus d'argent en la vendant sur le marché. Si l'option devait expirer en étant hors du cours, le contrat perdrait toute sa valeur. Votre perte maximale serait la prime de 200 $ que vous avez payée.

Options d'achat couvertes

Analysons les options d'achat couvertes. Lors de vos recherches pour une option d'achat à des fins de vente dans le but de générer un revenu sur une action en votre possession, vous pourriez voir des lettres et des chiffres ressemblant à :

ABC 031519 10 C

Regardons de plus près...

ABC = le symbole boursier

031519 = la date d'expiration, soit le 15 mars 2019

10 = le prix d'exercice auquel le contrat d'options est exerçable

C = Achat (call)

Contexte :

Disons que l'action de la société ABC se négocie à 9 $, et que vous ne vous attendez pas à des variations importantes du cours boursier à court terme, mais que vous aimeriez quand même faire un profit. Vous pourriez vendre (émettre) une option d'achat couverte.

Stratégie : vendre une option d'achat

Vous décidez de vendre un contrat d'option d'achat sur l'action de la société ABC en fonction d'un prix d'exercice de 10 $. Il expire dans 90 jours. (1 contrat d'option = 100 actions de la société ABC)

La prime de l'option d'achat est de 2 $ par contrat. Vous toucherez donc 200 $ (soit une prime de 2 $ x 1 contrat x 100 actions) à la vente. Par contre, si l'acheteur exerce le contrat à la date d'expiration ou avant, vous serez obligé de vendre 100 actions de la société ABC à 10 $ chacune, peu importe le cours boursier sur le marché.

Voici un résumé de la situation :

 

Résultats possibles :

  1. Comme vous l'aviez prévu, le cours de l'action n'évolue pas de façon marquée et baisse légèrement, dans le présent cas, pour s'établir à 8 $. L'option est hors du cours, mais vous conservez la prime touchée à la vente du contrat. Les possibilités d'une assignation (c'est-à-dire l'obligation de vendre vos actions parce que l'acheteur a exercé son option) sont faibles, car il est peu probable que l'acheteur décide d'acheter une action à 10 $ lorsqu'elle se négocie à seulement 8 $ sur le marché. Votre profit sur l'option serait la prime de 200 $ que vous auriez touchée.
  2. Plutôt que de faire du surplace, l'action prend de la valeur et – dans le cas présent – atteint 12 $. L'option est dans le cours. Il est fort probable que l'acheteur de l'option d'achat exercera le contrat et que vous vous retrouverez dans l'obligation de vendre vos actions. Dans un tel cas, vous ne subirez pas de perte financière en raison de la prime que vous avez touchée (soit le prix de vente de 10 $ + la prime de 2 $ que vous avez touchée = le cours du marché de 12 $). Si l'option arrive à expiration et qu'elle est dans le cours, il y a de fortes chances que vous receviez une assignation. Toutefois, si vous souhaitez conserver votre action, vous pouvez fermer votre option ou racheter le contrat avant la fermeture des marchés.
Académie des placements. Le savoir soutient le succès. Visitez maintenant.

RBC Placements en Direct Inc. et Banque Royale du Canada sont des entités juridiques distinctes et affiliées. RBC Placements en Direct Inc. est une filiale en propriété exclusive de Banque Royale du Canada et elle est membre de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières et du Fonds canadien de protection des épargnants. Banque Royale du Canada et certains de ses émetteurs sont reliés à RBC Placements en Direct Inc. RBC Placements en Direct Inc. ne fournit pas de conseils en placement et ne fait pas de recommandations concernant l’achat ou la vente de titres. Les investisseurs sont responsables de leurs décisions de placement. RBC Placements en Direct est un nom commercial utilisé par RBC Placements en Direct Inc. ®/MC Marque(s) de commerce de Banque Royale du Canada. RBC et Banque Royale sont des marques déposées de Banque Royale du Canada. Utilisation sous licence. © Banque Royale du Canada, 2019. Tous droits réservés.

Les opinions exprimées dans cette publication sont d’intérêt général et ne reflètent pas nécessairement les opinions de RBC Placements en Direct. Par ailleurs, les produits, services et titres mentionnés dans cette publication sont offerts uniquement au Canada et dans les autres territoires où la loi autorise leur mise en vente. Si vous n’êtes pas actuellement résident du Canada, vous ne devez pas accéder à l’information accessible sur le site Web de RBC Placements en Direct.

> Prochaine: Comprendre les risques de la négociation d'options

EXPLOREZ DAVANTAGE
Une tête de fil portant des écouteurs reliant les actions les plus échangées du mois dernier.

Les 10 actions et FNB les plus négociés en mars 2024

Voici les actions que les clients de RBC Placements en Direct ont le plus négociées et ajoutées à leur liste de cotes en mars.

Une tête de fil avec des lunettes VR reliant les actions les plus négociées du mois dernier.

Les 10 actions et FNB les plus négociés en février 2024

Voici les actions que les clients de RBC Placements en Direct ont le plus négociées et ajoutées à leur liste de cotes en février.

Maisons placées sous récipient en verre.

Vais-je obtenir un feuillet fiscal pour le nouveau CELIAPP?

Voyez dans quelles conditions vous pourriez recevoir un feuillet fiscal pour le CELIAPP.